Abdoulaye Ndiaye, une détermination farouche

A 46ans, Abdoulaye Ndiaye, ancien basketteur professionnel n’hésite pas à partager son expérience et à transmettre ses valeurs inculquées par ses parents aux jeunes de banlieues difficiles afin qu’ils puissent retrouver goût à la vie.

Abdoulaye Ndiaye / Crédit photo : Nicolas César

Ce fut un honneur de rencontrer ce grand homme lors de mon reportage à la Villa Maasai, la nouvelle référence de la gastronomie africaine à Paris.

Admirable, captivant, souriant, courtois et ouvert d’esprit sont ce qui ressort chez cet homme marié et papa de deux enfants. Il est né au Sénégal et a grandi dans le quartier sensible de Grigny en banlieue parisienne. Il a été emmené à côtoyer des jeunes venant de différentes horizons et a pu donc identifier leurs besoins. Grâce à une volonté de fer marqué, cet ancien joueur de basket a pu s’en sortir tout en gardant les pieds sur terre.

Titulaire d’un diplôme de comptabilité ainsi que d’un brevet d’Etat d’éducateur sportif, il s’est ensuite engagé à aider ces jeunes à réaliser leurs rêves d’enfant. En 2012, il crée donc l’Académie Younus à Bordeaux avec son équipe Ben Owan et Nicolas Batum ses ambassadeurs. En tout, une quarantaine de jeunes à encadrer. Cette académie consiste principalement à mettre en avant le travail et le respect.

Pourquoi donc ces deux thématiques ?  » Tout simplement parce que ce sont des valeurs qui lui ont été inculquées durant son enfance et il estime qu’ils sont indispensables.  » C’est uniquement en travaillant dur que le travail prend forme. Le respect est fondamental. Ça fait partie des valeurs de la vie. Il est important de respecter son prochain, sans respect il ne peut y avoir d’entente ».

Par ailleurs, Abdoulaye Ndiaye propose également dans son programme des activités telles que le sport, les sorties culturelles mais aussi des cours manuscrits : français, maths et autres. Un moyen pour ces jeunes de ne pas se décourager et de se battre.

Travailleur acharné, il décide de lancer en mars dernier un programme pour les 16-25ans pour lequel il a même été récompensé d’un prix Talents des cités en Aquitaine 2013. Abdoulaye Ndiaye ne compte pas s’arrêter là. Des idées pleins la tête. L’an prochain, il a pour ambition de créer une nouvelle entreprise d’insertion en lançant une marque de « Sportswear » qui équiperait des clubs et habillerait les jeunes de banlieue. La jeunesse a donc un soutien de taille.

Amina Mabondzot

Crédit photo de la photo de couverture : Académie Younus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s